DĂ©couvrez les figurines Daria

En 1997, les premiĂšres sĂ©ries animĂ©es pour un public plus ĂągĂ© que les enfants commençaient Ă  fleurir. AprĂšs le phĂ©nomĂšne des Simpson, prouvant que les dessins animĂ©s pouvaient plaire Ă  toute la famille, adultes compris, Daria, produit Ă  l’époque par MTV, constituait un de ces dessins animĂ©s destinĂ©s Ă  un public plus adolescent et mĂȘme adulte.

Quand, Ă  l’époque, les Simpson reposaient sur un humour assez familial et South Park s’illustrait par ses outrances, Daria, Ă©tant une sĂ©rie elle aussi humoristique, frappait par son ton adulte et pertinent. Chaque critique qui y Ă©tait adressĂ©e en filigrane Ă©tait subtile et grinçante, faisant de cette sĂ©rie d’animation l’une des satyres les plus acerbes d’une Ă©poque dont les travers se seront depuis exacerbĂ©s.

Moderne, intelligent, drĂŽle Ă©videmment mais aussi avant-gardiste Ă  certains Ă©gards alors que la sĂ©rie avait mĂȘme prĂ©vu les dĂ©rives d’Internet Ă  une Ă©poque oĂč celui-ci commençait Ă  peine Ă  s’insinuer dans la sphĂšre publique, Daria est une sĂ©rie trop souvent oubliĂ©e mais qui, lorsqu’on la dĂ©couvre, fait que l’on s’estime heureux d’ĂȘtre tombĂ© dessus, souvent par hasard. Elle aura jalonnĂ© les sĂ©ries d’animation au contenu sarcastique et mĂȘme intellectuel dont trop peu d’auteurs se seront inspirĂ©s depuis.

L’histoire dĂ©bute avec une intrigue comptant parmi les plus classiques qui soient. Daria, fille d’une famille de la classe moyenne supĂ©rieure, suite au dĂ©mĂ©nagement de ses parents, se retrouve Ă  habiter Lawndale, une banlieue pavillonnaire tranquille. Au lycĂ©e, elle retrouve les personnages classiques que l’on retrouve dans le panorama de cette Ă©poque ; entre les filles superficielles ne pensant qu’à leur apparence, les enfants de riche profitant des privilĂšges de leur famille, les sportifs idiots, entre autres profils, Daria Ă©prouve alors la sensation de vivre en Enfer. En effet, celle-ci, marginale, anti-conformiste et extrĂȘmement cassante, ne s’épanouit pas dans un monde oĂč la norme est aussi pĂ©trie de faux-semblants et d’idioties communĂ©ment admises par les masses.

Elle fera néanmoins la connaissance de Jane Lane, elle aussi étant une fille marginale dans son propre registre. La série, sans se donner de grandes ambitions, présente simplement la vie quotidienne de ces deux lycéennes qui, par leur originalité et leur caractÚre, agissent comme des tùches de noirceur dans un monde aux lumiÚres vives et factices dont la brillance cherche à masquer la réalité sociale.

TrĂšs rĂ©aliste, trĂšs drĂŽle, mettant en avant un humour caustique jamais Ă©galĂ©, la sĂ©rie Daria est riche de son Ă©criture, de ses innombrables personnages secondaires, capable d’ĂȘtre Ă  la fois mordante et touchante. Loin des sitcoms aseptisĂ©s ou d’une trame bon enfant, ne cĂ©dant jamais Ă  la facilitĂ© du dramatisme, la sĂ©rie se veut Ă  la fois rĂ©aliste et hors de ce monde. Datant de 1997 et ayant durĂ© 5 saisons en plus de deux longs-mĂ©trages d’animation, Daria est un vestige d’une Ă©poque qui, bien que datant dĂ©jĂ  d’il y a 25 ans, semble ne pas avoir pris compte des critiques brillamment formulĂ©es dans cette critique. Des critiques on ne peut plus pertinentes que vous ne retrouverez nulle part ailleurs et le tout, dans un contexte sarcastique et lĂ©ger.

Téléchargez le poster de la collection Daria

🗯 ActualitĂ©s, bons plans, sorties,... Ne manquez rien et rejoignez la communautĂ© des fans de figurines POP!

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription 😑
Votre inscription est confirmĂ©e đŸ€—

LA POP! LETTER

Concours POP Wonder Woman Diana
Page Facebook
Compte Instagram
Compte Twitter