Découvrez les figurines Death Note

La plupart des Shônens – ces mangas destinés en principe aux jeunes garçons – respectent très souvent une nomenclature remarquablement étriquée. Il y est alors souvent question des aventures d’un jeune homme plein d’entrain, de bons sentiments et d’esprit de Justice, combattant le mal avec ses compagnons de route. Les récits sont souvent éculés – bien qu’appréciables – mais rarement les auteurs dérogent à ce principe directeur dans leur intrigue.

Death Note, pour cette raison, fut un événement considérable dans le paysage du Shônen et même du manga en général. Manga écrit par Tsugumi Ohba et dessiné par Takeshi Obata, Death Note et ses douze volumes brillamment adaptés en anime est vraisemblablement un des mangas si ce n’est le manga le plus marquant de la décennie 2000. Il y est alors question de Light (Raito en version originale) un jeune garçon brillant – meilleur lycéen du Japon – remarquablement blasé par l’existence. Celui-ci tombe alors par hasard sur un drôle de carnet vierge où s’y présentent quelques indications.

Selon ces indications, toute personne dont le nom sera écrit dans le carnet viendra à mourir d’une crise cardiaque dans les 40 secondes consécutives. Alors qu’il cherche à vérifier si cela est vrai, Light mesure alors que ce « Death Note » trouvé par hasard est un instrument mortel par excellence, abandonné par un dieu de la mort.

Entre les mains d’un des hommes les plus intelligents du Japon, ce Death Note devient alors le glaive séculier d’un lycéen se prenant peu à peu pour Dieu et distribuant son idée de la Justice. Ainsi, le personnage principal rompt avec l’image d’Épinal du protagoniste de Shônen lambda. Car le lecteur, dans les faits, suivra en réalité les aventures de celui qui tient habituellement la place de l’antagoniste.

Sa méthode pour tuer étant trop ingénieuse et surtout, inconnue de tous, les enquêteurs en charge de découvrir qui provoque ces séries de crises cardiaques risquent ainsi leur vie pour le découvrir, ayant recours à tous les stratagèmes les plus astucieux pour essayer de mettre la main dessus. Ainsi, Death Note est une autre manière d’aborder la notion de « Justice » dans le cadre du Shônen. Une notion autrement plus viciée et cruelle qui, pourtant, a le mérite de remettre en perspective le « Bien » et le « Mal ». La version animée fait particulièrement honneur au manga du fait de la qualité exquise de son animation et surtout, grâce à la bande son de Hideki Taniuchi, compositeur virtuose ayant donné une identité propre à Death Note pour faire passer la série du mythe à la légende.

Les figurines de la collection Funko POP Death Note, alors, recensent aussi bien les versions de Kira/Light que de L dans leur plus pure splendeur. Rarement la dualité aura été aussi bien mise en exergue dans une œuvre et, a fortiori, dans un Shônen. Aussi, pour vous inspirer de ce phénomène des années 2000, la collection Funko POP Death Note mérite de figurer chez vous avec ses figurines de qualité évoquant un manga que personne n’oubliera jamais.

La collection Funko POP Death Note

La collection POP Death Note compte 4 figurines 🎉. La première figurine de la collection est sortie en avril 2017, il s'agissait de la figurine Light tandis que la dernière figurine mise en vente par Funko pour cette série est Light (sortie en avril 2017). La collection, sous licence VIZ Media, LLC ne comprend pas (encore) de figurine chase. A noter que cette collection ne comporte pas de multipack (plusieurs figurines vendues ensemble).

Du côté des prix, la POP Death Note la plus chère 💰 (selon nos estimations) est Light, estimée à 105,00€. A l'inverse, la figurine POP Death Note la moins chère 🤑, estimée à 85,00€ est L.

Téléchargez le poster de la collection Death Note

🗯 Actualités, bons plans, sorties,... Ne manquez rien et rejoignez la communauté des fans de figurines POP!

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription 😑
Votre inscription est confirmée 🤗

LA POP! LETTER

Concours POP Toy Story Woody
Page Facebook
Compte Instagram
Compte Twitter